La scolarisation de la jeune fille, gage de développement durable, reste aujourd’hui encore un sujet préoccupant pour l’épanouissement de l’humanité de façon globale et pour le Cameroun en particulier.